Pour quelle raison une cartouche d’amortissement à piston flottant interne (IFP) est-elle plus adaptée en termes de purge du trop-plein de liquide qu’une cartouche d’amortissement à membrane ?